Tai chi

Tai chi ou Taiji est un principe philosophique chinois.
Voici une ébauche d’explication rapide à son sujet:
Dans la cosmogonie chinoise, toute chose procède d’un infini sans forme non matérialisé: wuji.
Ce dernier donnant naissance au Taiji, la polarisation fondamentale, où se déploie le jeu du yin-yang.

Yin-Yang

Il s’agit de l’inséparable dichotomie, entre la nuit (yin) et le jour (yang), le repos (yin) et l’activité (yang), le froid (yin) et le chaud (yang). Chaque moitié de la dichotomie n’a de sens que par rapport à l’autre moitié. Ainsi sans lumière, pas d’obscurité, et vice-versa. L’étude fait apparaître que la lumière n’a d’existence possible qu’au sein des ténèbres, que l’ombre ne peut exister que sous la lumière.

Tai chi chuan

ou taiji quan… signifie la boxe du taiji. C’est un art martial chinois (pas une gymnastique de santé) dont les principes découlent de la théorie du Taiji et du yin-yang. Le yin à son extrême devient yang et le yang à son extrême devient yin. Qui maintient zhong ding, l’équilibre central, n’est pas affecté par les forces extérieures.
Comme dans les autres arts martiaux chinois dits «internes», le pratiquant apprend à modifier la structure et le fonctionnement de ses chaînes musculo-squelettiques. L’accent est mis sur ce travail interne pour se transformer et développer des aptitudes martiales.