Philosophie du dojo

Symbolique

Genbu (玄武) est le nom d’un animal légendaire gardien du quartier nord du zodiaque en asie.
Il s’agit d’une tortue autour de laquelle vient s’enrouler un serpent.
Le nom en lui même signifie « guerrier sombre ». Il a pour attribut l’élément eau, l’hiver.

genbu

 

L’eau est l’élément que le pratiquant doit s’efforcer d’étudier le plus possible, bien que la compréhension de tous les éléments soit souhaitable.

L’eau est incompressible,
ce qui est dense coule sous elle sans la déranger,
ce qui ne l’est pas flotte à sa surface sans la déranger…
L’eau s’infiltre dans la moindre fissure,
Elle fait éclater la roche,
Elle emporte tout quand elle sort du lit d’une rivière,
Ainsi le pratiquant doit être comme l’eau !

Le caractère : 玄 signifie, ce qui est sombre, profond…
Ainsi le pratiquant doit s’intéresser à ce qui n’est pas directement visible.
Ce qui compte, ça n’est pas l’apparence mais la substance des choses.
Ce qui a l’air dangereux a déjà perdu une bonne partie de sa dangerosité.
La structure interne compte au moins autant que la surface.
S’intéresser à ce que l’on voit c’est avoir un temps de retard,
Il s’agit de percevoir les causes avant qu’elles ne se manifestent sous formes d’effets,
Ces causes ne pouvant être, évidemment que des effets elles mêmes !

Esprit de la pratique

La pratique se fait dans un esprit de coopération. Il s’agit d’aider l’autre à progresser.
Cela n’a rien à voir avec de la complaisance où on laisserait volontairement nos collègues répéter les mêmes erreurs… Non, il s’agit de tout mettre en œuvre pour progresser soi même et aider les autres à progresser afin qu’ils nous aident en retour et que le groupe avance.
Concrètement cela signifie que l’on va aider, voire même faire la technique à la place d’un débutant pour qu’il se l’approprie. Cela signifie aussi que quelqu’un de plus aguerri aura besoin de situations plus difficiles pour continuer à progresser et on se doit de les lui fournir.